RSS
RSS

Nohan'Sen - Open up your eyes

Image
Hors Ligne
Avatar du membre
Nohan'Sen

Messages : 12
XP : 635
Niveau : 3
Sexe : Homme
Orientation Sexuelle : Hétéro
Guilde : /
Victoire PvP : 0

Nohan'Sen - Open up your eyes

Messagepar Nohan'Sen » dim. 12 août 2018 00:29



Fiche Identité
  • Pseudo IG : Nohan'Sen
  • Nom Prénom IRL : William Lancer Milner
  • Âge : 28 ans ans (IG) - 24 ans (IRL)
  • Sexe : Homme, dans les deux cas
  • Orientation : Hétéro dans les deux cas
  • Race : Furry lion vaguement croisé licorne (ou narval. Le croisement remonte à longtemps, et plus personne ne sait d'où vient leur corne)
  • Classe : Shaman (Tank). Une classe de protecteur de la nature, capable de se servir des plantes pour aider les autres. Peuvent ou non être doués de magie.
  • Ressource : Vitalité (mana)

  • Niveau : Arme +1, Passif +1, Actif +1, Armure +0 : 3 PP
Codage de Lyra






Statistiques Arène

Vie"15"
Agilité"7"
Force"5"
Intelligence"5"
Défense"14"
Résilience"14"

Codage de Lyra




ARMES

Infobulle en CSS
Dégâts physiques au corps à corps
ARME PRINCIPALE : Lance de guerre [1PP]
Une lance tout ce qu'il y a de plus basique et classique. Robuste, elle a une bonne allonge, et est joliment décorée


POUVOIRS PASSIFS

Infobulle en CSS
+50% d'Agilité dans un milieu naturelle et non-urbain.
PASSIF : Habitant de la nature [1PP]
L'entraînement intensif de Nohan'Sen et son lieu de vie en ont fait un véritable habitant de la nature. Que ça soit sur une plage, en forêt, ou en montagne, il est particulièrement à l'aise et sait utilisé le terrain à son avantage


POUVOIRS ACTIFS

Infobulle en CSS
Fear les ennemis pendant 5s dans une zone de 5m. 20% Vitalité, 100s de CD
ACTIF : Rugissement bestial [1PP]
Nohan'Sen prend une grande inspiration, et pousse un rugissement sonore, qui se fait entendre à des lieues à la ronde



Caractère



William est un homme plutôt gentil et sympathique, quand on apprend à le connaître. Le seul problème, c'est qu'il faut justement réussir à le connaître. Will est quelqu'un qui ne sait pas se faire des amis, qui n'est pas du tout à l'aise avec les conventions sociales. Ayant toujours eu peur de perdre sa mère en étant enfant, il a évité tout contact pour ne pas dire des choses ou laisser voir des choses qu'il aurait pu regretter. De fait, il ne sait pas comment s'entourer d'amis. C'est quelqu'un de secret, de solitaire, qui reste bien souvent en retrait. Il ne va pas vers les autres, il reste dans son monde. Paradoxalement, c'est une personne plutôt forte et courageuse quand il s'agit de soutenir les autres. S'il tient à vous, s'il arrive à s'attacher à vous, il ira vous chercher la Lune si ça peut vous rendre le sourire. C'est quelqu'un qui arrive à s'épanouir à travers la cuisine, qui semble toujours plus heureux quand il prépare des plats, encore plus quand ils sont appréciés, et fait pour des personnes qu'il apprécie. En dehors de ça, il est timide, et solitaire. En un sens, il aimerait dépasser sa condition, et réussir à se lier aux gens, mais il s'en sent incapable. Et ça n'est pas Nohan'Sen qui va l'aider.

Concernant le gros lion bleu, il a une assurance et une confiance en lui que William n'a pas. Il est conscient de sa force, de sa capacité à survivre, et qu'il n'a pas besoin d'autrui pour subvenir à ses propres besoins. Ayant grandi au sein d'un peuple particulier, proche de la nature, et particulièrement propice à la paix, c'est quelqu'un de serein, de calme, avec un sang-froid énorme. Par contre, c'est un solitaire. Chassé de son clan, ayant désormais une colère sans nom contre les corrompus, mais également contre les aventuriers excessivement zélés, il parcourt le monde, sans savoir où aller. Il n'arrive plus à s'attacher aux gens, en tout cas n'en a pas envie pour commencer. Ca ne l'empêche pas de protéger ceux qui sont sincèrement dans le besoin. Mais sa confiance a été rudement ébranlé, et il lui faudra du temps avant de réussir à se lier de nouveau à quelqu'un.




Physique



William est un jeune homme plutôt grand, et assez svelte. Mesurant un bon mètre quatre-vingt cinq, il n'est pas extrêmement épais, mais on peut deviner qu'il est plutôt musclé sous ses vêtements. C'est un homme à la chevelure blonde, qui lui tombe au niveau des omoplates et qu'il attache souvent en catogan ou en queue de cheval pour ne pas être incommodé, surtout lorsqu'il cuisine. En dehors de ça, il a des yeux bleus, et ses oreilles sont percées, ornées d'une discrète boucle d'oreille. C'est quelqu'un d'apparence assez délicate, mais dont tous les gestes peuvent être calculés. Il a une voix tranquille et calme. C'est un homme plutôt classique, qui a toujours l'air timide, gauche et renfermé quand il se trouve avec des inconnus. En cuisine, son visage s'épanouit un peu plus, et a l'air d'être dans son élément.

Nohan'Sen est un énorme lion bleu de deux bons mètres de haut. C'est un animal musclé, dont on sent l'entraînement quotidien pendant des années. Sa fourrure est toute bleue, plutôt douce. Il a une crinière blanche qu'il arrive à coiffer pour la discipliner, avec un mélange de catogan et de longues tresses blanches. Ses yeux sont d'un jaune brillant et ses oreilles sont percées pour laisser la place à quelques anneaux. Détail singulier pour un lion, il a une corne au milieu du front, qui a été coupée nette. Au niveau vestimentaire, on peut constater qu'il n'est pas le plus habillé des personnages. Il a surtout une sorte de plastron qui va protéger le ventre et cacher ce que la décence ne saurait montrer. Il a des plaques d'armures sur les avant bras, lui permettant d'encaisser quelques coups lorsque c'est nécessaire. Au niveau des épaules, il a attaché des plumes comme trophée, et sur son poitrail repose l'enseigne de son ancien clan, dont il n'arrive pas à se défaire malgré la situation. C'est quelqu'un qui dégage une aura de calme et de puissance, mais qui reste aussi très fermé et austère de visage. Sa voix est grave, chaude, comme un ronronnement constant. Pourtant, il est capable de faire porter sa voix, si c'est nécessaire.




Histoire



William a vécu une drôle d'enfance. Lorsqu'il vint au monde, sa mère s'était séparée de son père. Pourquoi ? Elle ne lui a jamais dit. A ce jour, il ignore toujours qui est son véritable père. Et il n'a ajamais insisté pour en savoir plus que nécessaire. Sa mère ne semblait jamais s'être remise de cette rupture. William vécut donc une grande partie de son enfance avec une mère dépressive. Ca n'était pas facile tous les jours. Des fois sa mère arrivait à lutter, et dans ses bons jours, ses efforts étaient clairement visibles. Et parfois, elle abandonnait, tout simplement, et dans ces cas là, il devait prendre le relais. C'était lui qui tenait la maison, qui faisait la cuisine autant que possible, qui prenait en charge le ménage, ce genre de choses. Ca n'était pas facile pour lui quand il était jeune, mais peu à peu, il réussit à s'accomoder à cette tâche, parfois ingrate. Soulager sa mère lui semblait indispensable. Ca n'était pas une personne méchante, loin de là, elle faisait de son mieux. Mais parfois, son moral se cassait la figure, et William voulait la protéger. D'autant que sa mère lui avait fait comprendre que si jamais l'école apprenait qu'elle était parfois... très triste... Ils risquaient de les séparer, et de placer le petit dans une autre famille. Autrement dit, ils devaient cacher son état. C'est pourquoi le petit garçon avait peu d'amis. Ils ne voulaient pas prendre le risque de dévoiler quoi que ce soit de compromettants.

Ce fut dans ce curieux contexte que l'enfant se passionna pour la cuisine. Faire un bon repas pour sa mère était le moyen le plus efficace qu'il avait trouvé pour lui faire retrouver le sourire. Alors il s'investit à fond dedans, essayant de nouvelles recettes, complexifiant son savoir au fur et à mesure qu'il grandissait. Il se lança dans des études en restauration. L'un de ses professeurs l'aida même à se spécialiser. Car malgré toute son attention tournée vers sa mère pour l'aider à aller mieux, le jeune homme avait pu se trouver une passion. Il était tombé dans les jeux vidéos, et il adorait ça. Ca lui permettait de s'évader, mais aussi de créer de nouvelles choses, et il appréciait les animés culinaires, qui lui donnait envie de créer de nouvelles recettes. L'un de ses professeurs sentit probablement sa passion, tant pour le Japon que pour la cuisine, et il le poussa à se pencher un peu plus sur cet aspect culinaire si particulier. William s'investit énormément. Il fit de son mieux pour acquérir plus de savoir. Il parvint même à décrocher un stage au Japon, pour apprendre auprès de véritables chefs. Il vécut très très mal la séparation avec sa mère. Même s'il était content de s'ouvrir à une forme d'indépendance, il craignait que quelque chose se passe mal en son absence. Heureusement pour lui, sa mère tint le coup. Elle n'allait pas mieux, mais elle avait tout fait pour ne pas peser sur son fils et lui faire regretter ses choix. William revint, quelques mois plus tard, avec une très bonne expérience dans le domaine, en plus d'être quasiment bilingue désormais. Il avait appris, et vus des tas de choses. En outre, son petit voyage là-bas lui avait fourni un certain intérêt pour tout ce qui avait attrait à toute une culture vidéoludique. Il jouait un peu à certains jeux qu'il avait ramené. Mais ce fut Feeling Online qui l'intéressa le plus. Un monde totalement libre, ça pouvait être sympathique, et ses colocataires japonais n'avaient fait que le lui conseiller, encore et encore. Aussi, le jeune homme décida de s'acheter le jeu. Il avait une source de revenue suffisante depuis qu'il avait terminé ses études et décroché un emploi dans un restaurant japonais de sa ville. Il vivait toujours avec sa mère pour le moment, et socialement, c'était toujours une catastrophe. Il savait cohabiter avec le genre humain, et il arrivait à s'accomoder des conventions sociales, mais il n'était pas doué pour se faire des amis. Il n'arrivait pas à garder une relation trop longtemps. Peut-être que le jeu pourrait l'y aider ? Cela dit, trop peu assuré, le jeune homme préféra se faire un personnage certes confiant, mais pas si facile que ça à approcher. En attendant, il était prêt à se lancer dans le jeu, et à voir ce que ce dernier pourrait lui apporter.

***


Nohan’Sen naquit dans un petit village, perdu au fin fond de la forêt des murmures. Un petit village caché de tous, qui pouvait subsister grâce à ses ressources naturelles et un talent inné pour la magie. Nohan’Sen faisait parti des rares membres de son étrange clan –tous des lions avec une corne sur le front- à ne pas posséder de magie. Cela ne le gênait pas le moins du monde, il pouvait tout de même dévouer sa vie à la protection d’autrui, à la protection de la nature. Leur rôle était simple : préserver le territoire sur lequel ils vivaient, contenant pas mal de plantes médicinales assez rares.
 
Nohan’Sen, comme tous les autres enfants de son clan, fut entraîné, à repérer les bonnes et les mauvaises plantes, à savoir se battre, à utiliser la force colossale de leur race. Comme les autres, il se dévoua corps et âme dans cet apprentissage qui devait faire de lui l’un des prochains protecteurs de ce lieu de vie. Car c’était un clan qui vivait reclus, caché, loin de la civilisation. Il courrait sur eux des rumeurs de créatures légendaires, mystiques. Des histoires de plantes capable de soigner tous les maux, parfois même des rumeurs comme quoi ils possèderaient un remède capable d’annihiler toutes graines de corruption enfouies en quelqu’un. Bien entendu, ça n’était que des rumeurs. Rien de tel n’existait, ou en tout cas, ils ne le savaient pas. Mais ils avaient désormais une réputation dangereuse. Il fallait les éliminer.
 
Nohan’Sen était déjà un lion adulte –quoique encore jeune pour son espèce- et venait tout juste d’intégrer un groupe de gardes lorsque le drame survint. Un soir, ils furent attaqués par une armée de créatures corrompues, et d’humains possédés par des graines. Ils se déversèrent sur eux avec une violence brutale, et ils se firent exterminés. Ils luttèrent de toutes leurs forces, mais les corrompus étaient bien trop puissants. Nohan’Sen, encore jeune, était rapide, plein de fougue et de hargne. Son chef d’escouade lui ordonna de quitter le village, de partir à la recherche de n’importe qui, dans les environs, qui voudrait bien leur venir en aide. Il était assez rapide et agile en forêt pour réussir à accomplir cette mission.
 
Le lion prit ses jambes à son cou. Il se jeta hors du village et courut à en perdre haleine vers le village le plus proche, un village de furry, des cultivateurs. Il parvint à atteindre le village, le corps en sang, couvert de blessures. Quelques fermiers acceptèrent de s’approcher, et il leur expliqua la situation, leur demandant de l’aide. Les villageois refusèrent. Ils n’étaient pas armés pour lutter contre un déluge de corruption. Par contre, ils lui indiquèrent l’auberge du village. Un groupe d’aventuriers avaient décidé de s’y installer pour les jours à venir. Toujours pantelant et ayant désespérément besoin d’aide, le lion se rendit à l’auberge, rentrant sans frapper. Le tavernier faillit le mettre dehors en premier lieu. Entre le sang, l’allure de sauvage, l’air débraillé, difficile de vouloir le voir salir le parquet et rester serein. Mais Nohan’Sen expliqua aussitôt le souci. Son village était en train de se faire dévaster par la corruption. Le groupe d’aventurier se tourna vers leur chef, un homme à l’allure sage, mais également dangereuse. Cela dit, l’homme hocha simplement la tête, et demanda au lion de lui indiquer le chemin. Le cœur au bord des lèvres de sa première course, il hocha la tête et repartit immédiatement.
 
Le village avait bien souffert de l’attaque de la corruption, mais le combat était presque achevé. Le lion voyait les soldats, et les mages, en train de chasser les dernières créatures, qui repartaient la queue entre les jambes. De ce que Nohan’Sen voyait, son clan avait réussi à évacuer les anciens, les enfants, tout ceux inaptes au combat. Quant aux combattants, ils étaient affaiblis, mais vivants. Le lion s’en voulait un peu d’être allé chercher des aventuriers « pour rien » mais il avait préféré obéir, au cas où les choses tournent mal. Il s’avança vers son chef, et tomba au sol après avoir senti un coup derrière la tête. Il s’étala face contre terre, n’ayant pas la force de lutter alors qu’il sentait du sang couler de sa tête. Il leva les yeux, pour regarder, et vit les aventuriers s’avancer. Leur meneur avait son marteau de guerre déjà tâché, c’était lui qui l’avait frappé. Il ne comprit pas très bien ce qu’il se passa ensuite. Tout ce qu’il put  voir avant de sombrer dans l’inconscience, ce furent les aventuriers qui commencèrent à massacrer les soldats récents, et le chef proclamer haut et fort que tout ce qui avait été touché par la corruption devait mourir. Que l’on ne pouvait pas prendre de risque, ou espérer que les créatures ne les aient pas contaminé. L’endroit était souillé, l’endroit devait donc être purifié, avec la mort de tout ce qui résidait là. Nohan’Sen sombra dans l’inconscience à ce moment là.
 
Lorsqu’il rouvrit les yeux, il faisait toujours nuit, malgré la vive lumière du brasier en train de flamber. Il était incapable de déterminer combien de temps avait pu s’écouler. Il se releva en chancelant, ayant eu l’impression de se faire rouler dessus par plusieurs charrettes. Il se souvint de tout en voyant les corps de son clan, qui jonchaient le sol, et l’incendie en train de dévorer son ancienne demeure. Ca avait été un massacre infâme, d’une violence rare. Il arpenta le village, cherchant des survivants, mais il ne trouva personne. Ils avaient tous été abattus.
 
Lorsqu’il entendit un craquement, il se retourna, lance tendue vers ceux qui arrivaient. Il s’agissait des vieillards, des enfants, de quelques  mutilés et des femmes enceintes. Tous ceux qui ne pouvaient pas combattre, en somme. L’ancien, leur leader, s’approcha de Nohan’Sen et le toisa froidement, lui demandant ce qu’il s’était passé. Le lion expliqua tout. Le combat, la fuite pour chercher de l’aide, cette équipe d’aventuriers qui s’était retournée contre eux et qui avait voulu purger tout le territoire. L’ancien réfléchit. Et son jugement tomba, sans appel. Il posa son regard froid sur le lion, et le jugea responsable. Il aurait dû se méfier des étrangers, il aurait dû comprendre qu’ils n’étaient pas fiables, plutôt que d’apporter encore plus de morts et de destruction sur eux.  Il fit mettre le lion à genoux, ce qui n’était pas compliqué vu sa faiblesse manifeste. Puis, il s’empara d’une hache d’un soldat mort. Nohan’Sen savait ce qui l’attendait. Il ravala sa fierté, ses larmes, son sentiment d’injustice. Ca ne servait à rien. Ils avaient besoin d’un jugement, d’un coupable, et c’était tombé sur lui. D’un geste vif pour un vieillard, l’ancien abattit la hache, tranchant net la corne du lion. C’était un terrible affront pour les membres de son espèce. La corne poussait tout au long de leur vie, témoignage de leur âge, de leur puissance, de leur sagesse. Mais une corne coupée, c’était un symbole de trahison, de disgrâce. Il était banni de son clan, il ne pourrait plus jamais y revenir, sous peine de se faire exécuter. En une nuit, il avait tout perdu. Le lion récupéra sa lance, s’inclina une dernière fois devant ceux qui étaient sa famille, et il quitta la forêt.
 
Il survécut grâce à ses connaissances des plantes, et à l’altruisme d’un autre village, qui s’occupa de lui. Mais la confiance du lion était désormais ébranlée à jamais. Vers qui se tourner quand tout le monde pouvait vous poignarder dans le dos. Depuis, il voyage en solitaire, n’osant se mêler aux gens. Et surtout, il évite désormais un certain endroit, profondément enfoui au sein de la Forêt des Murmures…
Image

Hors Ligne
Avatar du membre
Staff FO
Dev de FO

Messages : 9380
XP : 81122
Niveau :
Guilde :
Victoire PvP : 0

Nohan'Sen - Open up your eyes

Messagepar Staff FO » dim. 12 août 2018 15:07



Bienvenue dans le monde
Ton personnage est désormais intégré au jeu. Tu apparaîtras dans la capitale correspondant à ta race ou à Root Town, où débutent tous les nouveaux. Libre à toi ensuite de voyager à travers ce monde et de découvrir tout ce qu'il contient.

Ta fiche technique va aussi être créée sous peu et tu pourras à ce moment-là, poster à la suite pour ajouter ta fiche rp et ta fiche de liens.

Si personne ne t'a encore sauté dessus, tu peux faire une demande de rp pour ne pas attendre trop longtemps et pouvoir débuter dans le jeu.

De nombreuses quêtes te sont aussi proposées. N'hésite pas à faire celles correspondant à ton niveau, en solo ou en groupe.

Encore bienvenue sur Feeling Online et bon jeu.
Codage de Lyra




Retourner vers « Novice »