RSS
RSS

Aurielle, Murmureuse de Dragons

Image
Hors Ligne
Avatar du membre
Aurielle

Messages : 107
XP : 298
Niveau : 15
Sexe : Féminin
Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle
Guilde : Wild Guardians
Victoire PvP : 0

Aurielle, Murmureuse de Dragons

Messagepar Aurielle » mar. 1 août 2017 15:47



Fiche Identité
  • Pseudo IG : Aurielle
  • Prénom et nom : Séréna Del Conti
  • Âge : 27 ans (IG) – 20 ans (IRL)
  • Sexe : Femme
  • Orientation : Hétérosexuelle
  • Race : Mi-licorne, mi-humaine, bien qu'elle soit plus humaine qu'autre chose. Aurielle ne possède en effet quasiment pas d’attributs équidés hérités de son paternel, le seul étant une corne naissante au niveau du front, dissimulée sous son épaisse mèche dorée.
  • Classe : Dovmuuroz ou Murmureuse de Dragons (spécialiste dans le combat monté à distance)
  • Ressource : Vie
  • Niveau : Arme +1, Passif +1, Actif +1, Armure +0 : 3 PP
Codage de Lyra






Statistiques Arène

Vie15
Agilité15
Force10
Intelligence10
Défense5
Résilience5

Codage de Lyra




ARMES

Arme Principale : Mini arbalète – main gauche [1 PP]
Aurielle ne s’encombre pas de grosses armes. Elle y préfère ses arbalètes de bras, lui permettant d’agir vite, furtivement et efficacement. Pour le moment, elle n’en porte qu’une au bras gauche. Ses carreaux infligent des dégâts physiques.


POUVOIRS PASSIFS

Passif : Cavalière aguerrie [1 PP]
Que sa monture soit terrestre ou aérienne, vivante ou mécanique, Aurielle est apte à se battre tout en la chevauchant.


POUVOIRS ACTIFS

Actif : Tir précis [1 PP]
10% de vie - 1 min. de cooldown
L’entraînement intensif qu’a suivi Aurielle lui a permis d’améliorer sa visée. Le prochain tir effectué avec une de ses armes touchera forcément sa cible.



Caractère



Aurielle est le genre de fille que l’on pourrait qualifier de « difficile » à cerner (et difficile tout court, en fait). Bornée, il est pour ainsi dire impossible de la faire changer d’avis sur quelque chose, à moins d’avancer des arguments bétons, d’être armé de patience et d’avoir du temps, beaucoup de temps devant soi pour parlementer. Aurielle est du genre à entreprendre et à aller jusqu’au bout des choses. Elle est prête à faire des sacrifices pour atteindre ses objectifs. En ce sens, son entêtement peut la desservir car elle refuse d’admettre avoir tord ou perdu avant de se trouver au pied du mur. Sa patience et son sang froid presque effrayants l’aident notamment à faire face aux imprévus. Oh, il lui arrive souvent de se mettre en rogne, ne vous méprenez pas, mais sa colère est si froide et si éphémère qu’elle passe souvent inaperçue – sauf pour la personne qui se prend le coup de boule inattendu lui permettant de canaliser. L’humour n’est clairement pas son fort et par extension, le second degré est quasiment inexistant chez elle. Alors à moins que vous soyez reconnu pour vos talents de comédien, n’essayez pas de la faire rire ou vous risquez très probablement de vous retrouver face à un visage aussi sceptique que blasé. Bon, c’est vrai, Aurielle n’a pas l’air très sympathique vu comme ça mais rassurez-vous : elle a vraiment un bon fond. Bien que solitaire, elle n’a qu’une parole et sait la tenir. Fidèle aux individus auprès desquels elle s'engage et surtout à elle-même, elle n’hésite pas à donner de sa personne pour venir en aide à qui en a besoin. Pour autant, les relations ne sont pas son fort et elle s’efforce de se tenir à l’écart de tout lien amical. Alors l’amour, je ne vous en parle pas...

Séréna était quant à elle assez semblable à son avatar, le manque d’humour en moins. C’était un petit bout de femme ouvert et affectueux, sur qui ses proches pouvait réellement compter. Mais depuis son accident, elle s’est d’autant plus rapprochée du caractère d’Aurielle en qui elle s’est comme qui dirait... Fondue. A moins qu’elle s’y soit perdue ?




Physique



(cliquez sur les images pour les voir en entier \o)

Image

D’une taille un peu supérieure à la normale et d’un poids en dessous, Aurielle n’est pas une exception de l’espèce humaine. Elle possède d’épais et longs cheveux dorés qu’elle attache souvent en plusieurs nattes et arbore une longue frange à laquelle elle apporte étonnement beaucoup d’attention, veillant à ce qu’elle soit toujours en place. Son visage ovale est très expressif. Beaucoup de ses émotions et pensées passent d’ailleurs par ses grands yeux d’un bleu pur. Ses traits doux ont le don de tromper son caractère et de changer du tout au tout lorsqu’elle veut faire savoir quelque chose à quelqu’un. Elle porte généralement des armures légères, principalement faites de cuir et de fourrure, lui permettant d’être libre de ses mouvements tout en étant protégée des attaques et du froid – ce qui est bien pratique lorsque l’on voyage dans les airs à dos de dragon !

Image

Séréna, sa joueuse, était une belle femme dont le visage reflétait à la perfection le caractère. Elle prenait particulièrement soin de son apparence et avait sa propre mode que beaucoup de filles jalousaient. Sa fierté restait ses beaux cheveux noirs bouclés, teints en bleu et s’accordant avec son regard gris.




Histoire



De son enfance, Aurielle n’a que de brefs souvenirs. Elle se souvient de parents aimants, de grands espaces et de présences réconfortantes mais rien de plus. En revanche, elle se remémore distinctement le jour où elle a rejoint la Légion des Flèches d’Argent. Elle était encore toute jeune ; douze ans, tout au plus. C’est de son plein gré – mais malgré tout sous la tutelle de son oncle, lui-même membre de la Légion – qu’elle a décidé de quitter son foyer pour adhérer à cette troupe de sentinelles, après avoir écouté nombre de leurs légendes et exploits, de leurs mémorables combats menés contre les dragons et les bandits sillonnant les royaumes.

Les Flèches d’Argent sont des tireurs d’élite qui ont décidé de donner leur vie pour protéger les royaumes des dangers qui les menacent et plus particulièrement des dragons et auprès d’eux, Aurielle devient très vite une archère de talent. Mais plus qu’apprendre à se battre, on lui enseigne la patience et la discrétion, les coutumes et devoirs des légionnaires. On lui apprend à être droite et à faire preuve de sang-froid, à parler et à se comporter tel que doit le faire une Flèche d’Argent.

A l’âge de dix-huit ans, Aurielle devient membre à part entière de la troupe et, après avoir bénéficié de l’enseignement et des ailes protectrices de son oncle, qui a en grande partie contribué à son apprentissage, c’est à son tour de prendre des recrues sous les siennes. Elle est alors la plus jeune Flèche d’Argent à devenir formatrice de part ses efforts et son attitude exemplaire, elle dont l’impatience et la colère posaient pourtant problème.

Les missions qu’elle est amenée à réaliser aux quatre coins des royaumes ne font que confirmer les pensées des Flèches d’Argent aguerries : Aurielle est prometteuse et ne peut que devenir meilleure si elle poursuit sur cette voie. Ses formateurs, satisfaits, lui confient alors une des missions les plus prestigieuses – celles que seuls les légionnaires de rangs supérieurs peuvent habituellement remplir : chasser un dragon qui menace un petit hameau depuis plusieurs jours. Même si tout pousse la jeune femme à faire éclater sa joie et sa fierté au grand jour, elle demeure calme jusqu’à atteindre sa destination, où l’appréhension la saisit alors. Des dragons, elle n’en a encore jamais vus. Elle connaît de nombreuses choses à leur sujet mais y faire face a quelque chose d’autrement plus impressionnant. Elle manque de s’émerveiller devant ses grandes et puissantes ailes, son incroyable et imposante physionomie. Elle se ressaisit néanmoins bien vite lorsque ses flammes dévorent les toits de plusieurs habitacles : aussi belles soient ces créatures, elles représentent un danger qui se doit d’être éliminé.

Et c’est ce qu’elle fait. Ses nombreuses années d’entraînement intensif lui permettent d’arriver à bout du reptile volant qu’elle abat d’un carreau entre les deux yeux, après lui avoir lacéré ses ailes – car un dragon cloué au sol est un dragon mort. Seulement, avant de rendre son dernier souffle, la créature écailleuse adresse à Aurielle quelques mots. Quelques mots dans une langue qu’elle n’a jamais pratiquée ni même entendue, mais qu’elle comprend très clairement.

Losei un saviik. Tu es notre Sauveuse.

Ces quelques mots vont tourner un long moment dans son esprit, aussi bien pour ce qu’ils sont que pour ce qu’ils signifient. Elle sait que les dragons possèdent leur propre langage mais qu’aucun mortel n’est apte à les saisir... Aucun mortel, à part elle. Et elle est certaine de ne pas avoir rêvé ; elle est suffisamment terre-à-terre pour cela.

La jeune légionnaire effectue ses missions autant pour tuer les dragons qui menacent les royaumes que pour éclaircir cette situation qui la tracasse au plus haut point. Et à chaque fois qu’elle parvient à abattre l’une de ces créatures, elle a le droit aux mêmes types de suppliques : Aak Mu. Aide nous. Et à chaque fois qu’un trophée rejoint ceux qu’elle commence à accumuler au fil de ses chasses, cela la contrarie de plus en plus au point d’en venir, au bout de plusieurs années, à la blesser intérieurement.

Jusqu’au jour où, sous les yeux ébahis de ses compagnons, elle refuse de tuer un écailleux pris dans un filet. Elle veut en avoir le cœur net : elle veut savoir ce qu’ils attendent d’elle. Alors le dragon, appelé Vahlokaaronik, lui répond.

- Ma reyliik – ma race – et la tienne étaient alliées autrefois. Nous étions ronit – égaux – et nous nous respections. Chaque peuple avait quelque chose à apporter à l’autre et c’est dans cette optique d’échange que nous vivions côte à côte. Mais un jour, les graines de Kuurz, de Corruption, s’en sont mêlées : si autrefois elles n’étaient pas assez puissantes pour atteindre les dov, leur expansion a tout de même fini par toucher l’un de nous. Certains dov ont alors perdu la tête et se sont retournés contre vous, les jul, les Hommes. Dès lors, vous avez perdu toute confiance en nous et par crainte, avez commencé à nous décimer alors que vous aviez déjà dans vos rangs des Kuurzsil, des Corrompus qui, eux aussi, s’en sont pris à nous. Les dov sont des êtres fiers et fidèles et nous avons pris votre réaction pour une tahrovin, une trahison. Voilà comment nous nous en sommes retrouvés à nous affronter plutôt qu’à nous entraider... Seulement, la Corruption tire profit de cette guerre et pendant que nous nous battons, elle étend ses bras sur Thalya. Nous devons l’arrêter. Dov comme jul contiennent dans leurs rangs des Kuurzaar, des servants de la Kuurz, et nous devons les éliminer. Tu es l’unique joor – mortelle – à parler le dovtinvaak. Tu es née pour unir et sauver nos peuples. On appelle les gens comme toi les Muuroz – les Murmureurs.

Le regard de la jeune femme sur les créatures qu’elle chasse se voit alors furieusement remis en question. Voilà ce qui pousse Aurielle, la tueuse de dragons, à coopérer avec l’un d’entre eux pour le bien du monde... Une épopée qui va sûrement changer sa vision du monde et lui enseigner bien des choses qu’elle ignore, même à son sujet...

Image


Vous ne pouviez pas voir joueuse plus casual que Séréna. D’ailleurs, Feeling Online était très certainement le seul jeu auquel elle avait réussi à accrocher. A l’origine, elle l’avait acheté pour y jouer avec une amie rencontrée sur un forum roleplay Pokémon et avec qui elle avait commencé à mettre en place une histoire. Percevale et (sans nom) – puisqu’elle était incapable de se décider sur l’appellation de son personnage – devaient être sœurs et arpenter le monde pour faire régner le bien et détruire la Corruption. Seulement, le temps prit Séréna de court et son personnage en resta au statut de concept, là où Paige progressa sur Feeling Online à travers son avatar chevaleresque. En fait, ses études la coupèrent de toute passion et elle fut contrainte de délaisser le roleplay au profit du reste, y compris de l’équitation, qu’elle refusait d’abandonner pour une vie virtuelle.

Ce ne fut que quelques mois avant le tragique événement qui bloqua tous les joueurs en ligne que Séréna parvint à trouver un peu de temps pour allumer ce jeu – des grandes vacances bien méritées. Mauvais timing, n’est-il pas ? Car lorsque le bug fut annoncé par les médias, Séréna était justement en train de jouer. Et ce n’était pas un de ses proches qui allait causer sa perdre mais l’orage qui, le soir même, avait décidé de frapper fort... Au point d’en faire sauter le courant.

L’esprit de la jeune femme était désormais à mille lieux de son corps, dans un monde virtuel qu’elle avait en quelque sorte « fui » pour son véritable monde. L’ironie du sort ? A ce stade, c’était carrément un troll de la vie.
Image
Aurielle : #C88804 - Vahlokaaronik : #3f33a4
Thème musical

Hors Ligne
Avatar du membre
Staff FO
Dev de FO

Messages : 9490
XP : 82112
Niveau :
Guilde :
Victoire PvP : 0

Aurielle, Murmureuse de Dragons

Messagepar Staff FO » lun. 7 août 2017 21:53



Bienvenue dans le monde
Ton personnage est désormais intégré au jeu. Tu apparaîtras dans la capitale correspondant à ta race ou à Root Town, où débutent tous les nouveaux. Libre à toi ensuite de voyager à travers ce monde et de découvrir tout ce qu'il contient.

Ta fiche technique va aussi être créée sous peu et tu pourras à ce moment-là, poster à la suite pour ajouter ta fiche rp et ta fiche de liens.

Si personne ne t'a encore sauté dessus, tu peux faire une demande de rp pour ne pas attendre trop longtemps et pouvoir débuter dans le jeu.

De nombreuses quêtes te sont aussi proposées. N'hésite pas à faire celles correspondant à ton niveau, en solo ou en groupe.

Encore bienvenue sur Feeling Online et bon jeu.
Codage de Lyra




Retourner vers « Aventurier/Lord/Héros/Légende »