RSS
RSS

[Yaolang] Tonight, we hunt !

Image
Hors Ligne
Avatar du membre
Yaolang

Messages : 45
XP : 1043
Niveau : 8
Sexe :
Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle
Guilde : Aucune
Victoire PvP : 0

[Yaolang] Tonight, we hunt !

Messagepar Yaolang » mar. 7 mars 2017 11:35



Fiche Identité
  • Pseudo IG : Yaolang
  • Nom Prénom IRL : Nathan « Shiley » Dixon
  • Âge : 26 ans (IG) - 27 ans (IRL)
  • Sexe :
  • Orientation : Hétérosexuel
  • Race : Worgen (Humains)
  • Classe : Maraudeur (Bruiser physique)
  • Ressource : Instinct primaire (fonctionnement identique au mana)
  • Niveau : Arme +1, Passif +1, Actif +1, Armure +0 : 3 PP
Codage de Lyra






Statistiques Arène

Vie15
Agilité5
Force15
Intelligence5
Défense10
Résilience10

Codage de Lyra




ARME PRINCIPALE : Dingshao [1PP]
Une arbalète de poing, spécialement conçue pour la chasse. Elle peut être aisément et rapidement rechargée, même à une seule main.

Inflige des dégâts physiques à distance.


PASSIF : Puissance du Clan [1PP]
Naître et grandir dans un clan de barbare fait de vous un rude combattant. Grandir dans un clan de barbares-garou ne peut faire de vous qu’un guerrier impitoyable.

Les dégâts de Yaolang augmente de 50%.


ACTIF : Transfworgation [1PP]
D’anciennes légendes parlent d’hommes et de femmes qui ont été maudits, pour prendre les traits d’animaux lors de la pleine lune. Deux choses sont fausses : la première est que la transformation ne survient pas seulement à la pleine lune. La seconde est que ce n’était pas une malédiction…

Yaolang peut changer de forme, prenant l’apparence d’un grand loup humanoïde au pelage sombre. Sous forme lupine, sa Force augmente de 50%.

Coût : 20% d’instinct primaire
CD : 120 secondes



Caractère



Impétueux, impulsif, agressif… Le caractère de Nathan et de Yaolang est extrêmement similaire. Normal après tout, puisque le premier incarne le second. Ce sont tous les deux des personnes indépendantes, qui règlent leurs soucis eux même, et souvent de manière expéditive. Ils aiment passer du temps en société, ayant un instinct plutôt grégaire. Mais ils s’attachent rarement pour de bon, préférant garder des relations amicales, bien que peu approfondies. Il en va de même dans leurs conquêtes amoureuses : ils ne s’embarquent jamais dans une histoire suivie et longue, qui pourrait leur coûter leur liberté. De plus, ils sont tous deux adeptes de la solution du combattre le mal par le mal. Electrons libres violents, leurs réactions sauvages sont souvent imprévisibles, mais ils sont malgré tout de bons vivants… Dans un groupe, ils n’incarnent jamais ouvertement le rôle de leader, mais ils font tout leur possible pour que les décisions de celui-ci prennent la même direction que les leurs. Mesquin, narquois, ils aiment particulièrement taquiner les autres, de façons parfois trop poussées. Retors, il n’existe pour eux aucun coup bas : seulement des coups qui permettent à celui qui ose s’en servir de remporter la victoire.




Physique



Nathan est un jeune homme à la peau bronzée, qui a tout sauf l’air d’un enfant sage. Les tenues qu’il porte tiennent plus du gangsta un peu classieux que de l’homme d’affaire. Ses yeux bleu-gris vous scrutent avec l’insistance d’un chasseur qui observe sa proie, tandis que ses longs cheveux couleur sable tombent dans son dos. Il arbore un tatouage sur la partie droite de son torse et de son bras, qui représente un dragon tribal. Quant à son cache-œil, ce n’est qu’une fantaisie du personnage…

Yaolang est un grand gaillard à la peau hâlée. Malgré sa carrure moins prononcée que celle des autres hommes du clan, il est aussi costaud et résistant qu’eux. Ses muscles moins prononcés sont tout aussi nerveux et puissants, si bien que notre ami est un très bon combattant. Ses cheveux châtains, sont coupés courts et rejetés en arrière, de façon à ne pas être une gêne lors de ses prouesses. Il porte des vêtements qui se veulent confortable pour les longues périodes de chasse. Une cicatrice lui barre l’œil gauche. Un vieux souvenir qui marque le statut du chasseur dans le clan.
En plus de cela, Yaolang possède une autre forme : celle d’un grand loup humanoïde au pelage gris sombre, décoré de sortes de tatouages rituels tribaux. Le point commun entre les deux aspects sont leurs yeux couleur ambre. Massif, le loup dépasse les 2 mètres quand il se tient dressé sur ses pattes arrières.




Histoire



Il n’y a que très peu de choses à dire à propose de Nathan Dixon. Américain d’origine, son surnom de Shiley lui vient du travail. Gamin tout juste moyen à l’école, il a réussi par sa prestance et son instinct à intégrer les services secrets américains (vous savez, les fameux bureau avec des noms en plusieurs lettres ? ). Agent spécial, il est en charge des missions d’infiltrations, d’espionnages, mais aussi et surtout d’assassinats. Depuis peu, l’agence pour laquelle il travaille a mis au point un nouveau système de contact : elle passe par une sorte de réseau infiltrée dans le célèbre jeu en ligne Feeling Online pour transmettre ses ordres de façon « discrète ». C’est comme ça que Shiley, en mission dans un pays dont on ne doit rien dire pour ne pas compromettre sa couverture, a découvert ce monde virtuel. Un endroit où on peut se battre, picoler et profiter de jolies filles, sans bouger de chez soi ?... Le pied ! Et puis bon, quand on est un pro pour s’inventer de nouvelles vies, on est plutôt doué pour jouer roleplay !

Dans les contrées froides de Thallya existe une petite communauté. Les membres qui la composent vivent reclus du reste de la société. Là-bas, la vie est rude, et ses habitants sont souvent violents. Le petit clan qui s’est développé dans cette plaine glacée a développé une vie semi-nomade, avec des mœurs de barbare. Vivant de chasse mais aussi du pillage des communautés alentours, le petit village suit une longue tradition de guerriers brutaux et de pillards sans vergognes. Cette petite communauté de barbares était loin d’être un peuple d’arriérés : ils connaissaient la technologie, tout comme ils savaient quel était le sombre destin du monde. Certains des meilleurs guerriers succombaient à l’appel des graines. Mais sur ces terres, seule la force et la puissance l’emportait. Si le guerrier devait sa puissance à l’influence d’une magie sombre mais qu’elle lui permettait de surpasser les autres, alors son existence était légitime…

C’est dans ce contexte que naquis notre héros. Naître est une expression un peu forte. En effet, nul ne connaît les parents de l’enfant. Il fut trouvé, un jour, par l’un des chasseurs du village. Le rapportant chez lui, il éleva l’enfant non pas comme le sien, mais pour un faire un servant. Le fait que celui-ci était dénué de la capacité à se transformer en animal n’arrangeait en rien son statut. Pour la petite famille, il n’était ni plus ni moins qu’un domestique. Car en effet, cette tribu de fier guerrier possédait un secret : la plupart d’entre eux avait la possibilité de se métamorphoser en une créature de cauchemar, mi-homme, mi-bête. Tous les membres de cette famille pouvaient devenir une bête. Mais le jeune enfant en était incapable. Dénué du moindre intérêt, il était la risée de ses « frères ». Il avait si peu d’intérêt aux yeux de sa famille d’adoption que personne ne lui avait donné de nom. Ou presque…

Révoltée par le comportement des autres, la dernière fille de la fratrie regardait l’inconnu différemment. Elle lui accordait de l’attention, lui parlait avec douceur… Un jour, alors qu’il veillait sur elle pendant qu’elle jouait au bord de la rivière, un groupe de garçon vint s’en prendre à lui. Habitué, il les laissa faire sans protester. Après tout, tel était sa place dans ce monde. Mais Florine ne vit pas les choses de cette façon. Bien que plus jeune que lui de sept années, la jeune fille laissa éclater sa colère et sauta sur au cou des agresseurs en prenant la forme de sa bête de cœur. Aussitôt, la bataille dégénéra : les autres se transformèrent et la dispute vira à l’affrontement violent. Refusant de laisser Florine se battre seul, il bondit à sa rescousse, récoltant nombre de coups de griffes et de crocs. Arrivant à attraper un couteau, il rendit les coups avec violence, hurlant de rage et de colère. Toutes les humiliations qu’il avait dû supporter remontait à la surface, bouillonnant en lui tel le magma d’un volcan en éruption. Avec autant de sauvagerie que les autres, il se mit à se battre malgré son corps d’humain. Jusqu’à ce qu’un hurlement le fasse sursauter : l’un des enfants venait de pousser Florine dans le torrent. N’écoutant que son cœur et son instinct, il plongea dans l’eau glacial. Le froid de l’eau manqua de lui faire perdre conscience, mais il lutta. Il ne sut pas trop comment, mais lorsqu’il retrouva l’usage de son esprit, ils étaient tous les deux sur la rive. Trempés jusqu’aux os, glacés, mais vivants. Florine s’était jeté dans ses bras en pleurant, effrayée. Alors il l’avait gardée contre lui pour essayer de la calmer. En rentrant au village et voyant l’état dans lequel était la petite, il reçut une violente et cuisante correction. On lui reprochait d’avoir mis en danger la vie de la fillette. Le corps meurtri, il fut jeté hors de la maison à coups de pieds. Se recroquevillant en boule contre le mur, il ferma les yeux et laissa simplement le froid le gagner…

Il fut réveillé peu de temps après par une main ferme qui agitait son épaule en grognant. Le père de famille le regardait, le visage fermé et bardé de cicatrices. Il lança en grognant :

« Florine nous a raconté. Elle veut te parler… » Sans un mot, il se leva pour rejoindre la petite dans le coin de la pièce commune qui lui servait de chambre. Là, elle lui fit une place sur son lit et se mit à genoux pour l’embrasser sur la joue. Elle avait expliqué qu’il s’était battu pour la défendre puis qu’il l’avait repêchée dans le fleuve. Elle n’avait pas menti. Elle n’avait pas non plus dit toute la vérité. Et en le remerciant, Florine avait décidé de l’appeler Yao. C’est ainsi qu’à l’âge de quatorze ans, il reçut son nom…

Trois années plus tard, Yao était parmi les autres enfants, pour participer à la cérémonie d’initiation. Hormis les chants rituels et les danses triballes, cette coutume avait une épreuve : un combat rituel qui devait opposer les participants, deux à deux. Au cours de ce combat, seul ceux qui arrivaient à prouver leur valeur pouvaient devenir des hommes. Incapable de worger, Yao était persuadé qu’il finirait cette initiation en un tas de chair fumante distribuée aux chiens… Les combattants étaient appelés un à un. A chaque fois, le perdant ressortait couverts de blessures, entre la vie et la mort. Les combats étaient féroces, violents… Parfois, même le vainqueur n’était pas en bon état. Mais une chose était sûre : tous pouvaient worger, se transformer… Vint son tour d’entrer dans l’arène. Et ce fut sous les moqueries et les sifflets qu’il découvrit son adversaire : celui qui avait jeté Florine dans le fleuve. Le sang se mit à cogner à ses tempes. Après les quelques passes à mains nues, son adversaire se transforma en un immense ours. Aussitôt, Yao sentit le frisson glacé de la mort sur sa nuque. Il était prêt à se résigner quand il entendit un cri dans les tribunes. Un cri de colère. Quelqu’un qui l’insultait. Mais ce n’était pas les insultes habituelles. Quelqu’un qui l’insultait d’incapable… Non… De lâche… Son regard se posa sur Florine. Agée de dix ans, la gamine agrippait fermement la rambarde. Le tumulte du combat l’empêchait de l’entendre. Mais il comprenait ce qu’elle disait. «Ne te laisse pas faire ! », « Bats-toi ! », « Ne te comporte pas en lâche ! »… Il serra les dents. Il évita le coup de patte de l’ours, avant de lui faire un croc-en-jambe pour le faire rouler dans le sable. Tandis que son adversaire se relevait en grondant, il se mit à pousser un hurlement de rage. Comme cette fois, au bord de la rivière. Mais, au paroxysme de sa colère, il sentit quelque chose se libérer en lui. Une sorte de puissance sauvage déferlait dans ses veines, faisait bouillir son cœur, ses muscles, son cerveau… Un feu brûlant et glacé déchirait ses os alors que la fureur faisait place à la douleur, lancinante. Au bout d’une poignée de secondes, le corps de l’adolescent avait laissé place à celui d’un grand loup-garou au pelage noir. Reprenant son souffle, il ne vit pas les regards sidérés qu’on lui lançait. Vif, quoi qu’un peu gauche, il se jeta sur son adversaire. Le combat repris, plus violent que jamais. Mais il finit par avoir le dessus. Les griffes ébréchées, l’œil gauche presque crevé par un coup de griffes, du sang collant à sa fourrure, il posa la patte arrière sur le torse de son adversaire, releva la tête avant de lancer d’une voix puissante :

« JE SUIS YAOLANG ! »

Après cet épisode, Yaolang connut un vif revirement de fortune. Du jour au lendemain, on se mit à le traiter avec respect. Il ne comprit jamais trop pourquoi. Les anciens parlaient d’une histoire… Mais cela ne l’intéressait pas. Il était devenu un guerrier, un chasseur. Il partageait la vie de la meute, sans chercher à véritablement en faire partie. Jusqu’au jours des dix-sept ans de Florine. La fillette qui était devenue une belle et farouche adolescente devait passer son initiation. Yaolang ne s’inquiétait pas pour elle. Elle avait toujours été très talentueuse au combat, et sa forme de panthère était très impressionnante. Mais il sut que quelque chose n’allait pas lorsque la demoiselle ne répondit pas à l’appel de son nom. Instinctivement, il partit dans les loges où se préparaient les combattants. Les cris des filles en train de se changer ne l’empêchèrent pas de fouiller la pièce. Après tout, il avait déjà vu un nombre d’entre elles sans le moindre vêtements… Mais aucune trace de sa sœur de cœur. Personne ne semblait l’avoir vu. Et sa piste disparaissait dans la forêt, comme si elle s’était mystérieusement évanouie… C’est ainsi que Yaolang quitta la tribu. Il reviendrait pour conquérir le monde lorsqu’il aurait retrouvé la piste de Florine… Et s’il devait parcourir la terre entière pour la retrouver, s’il devait devenir le pillard le plus célèbre de son monde pour y parvenir… Alors il le deviendrait…
Yaolang traque en

Code : Tout sélectionner

#850606

Hors Ligne
Avatar du membre
Staff FO
Dev de FO

Messages : 9473
XP : 81984
Niveau :
Guilde :
Victoire PvP : 0

Tonight, we hunt ! [Yaolang]

Messagepar Staff FO » mar. 14 mars 2017 15:27



Bienvenue dans le monde
Ton personnage est désormais intégré au jeu. Tu apparaîtras dans la capitale correspondant à ta race où débute tous les nouveaux. Libre à toi ensuite de rejoindre Root-Town ou de voyager à travers ce monde et de découvrir tout ce qu'il contient.

Ta fiche technique va aussi être créer sous peu et tu pourras à ce moment là, poster à la suite pour ajouter ta fiche rp et ta fiche de liens.

Si personne ne t'a encore sauté dessus, tu peux faire une demande de rp pour ne pas attendre trop longtemps et pouvoir débuter dans le jeu.

De nombreuses quêtes te sont aussi proposées. N'hésite pas à faire celles correspondant à ton niveau, en solo ou en groupe.

Encore bienvenue sur Feeling Online et bon jeu.
Codage de Lyra




Retourner vers « Aventurier/Lord/Héros/Légende »